Bilan des usages et contenus

De Wiki @ Brest

Révision de 17 juin 2009 à 17:33 par Filyg (discussion | contributions) (Une diversité de contenus)

CETTE PAGE SERA A RENOMMEE "Wiki-Brest, ses contenus, ses usages et ses contributeurs "

Force est de constater que le bilan établi est un signe encourageant.

Un bilan en chiffres

Près de 1000 inscrits

Il existe à présent 990 utilisateurs inscrits sur le site (juin 2009), tous ne sont pas des contributeurs réguliers. La moitié environ a eu l'occasion de se créer un compte lors des ateliers dispensés auprès d'associations ou de structures, mais n'ont pas par la suite contribuer. D'autres, se créent un compte uniquement pour corriger une faute d'orthographe ou pour ajouter un lien internet sur un article. Enfin, certains sont des contributeurs réguliers qui ont apporté plusieurs écrits. Nous pouvons estimer à environ 150 les rédacteurs réguliers mais il est difficile d'attribuer un nombre exact.

  • 500 d'entre eux ont eu l'occasion de contribuer au moins une fois sur le site,
  • 200 contributeurs ont réalisé au moins 10 ajouts sur Wiki-Brest,
  • 50 personnes inscrites sur le site ont publié plus de 100 fois,

Nous avons constaté que certains contributeurs avaient créé deux comptes différents, ce qui faussait le nombre exact de contributeurs. Pour pallier à ce problème, nous avons mis en place une extension qui permet de fusionner des comptes. Cette extension permet de supprimer un nom d'utilisateur tout en gardant les contributions attachées à ce compte, en les ajoutant aux contributions déjà existantes d'un autre compte.

Nous avons également remarqué que des "comptes robots" ou des "comptes poubelles" ont été générés en bloc, des comptes du style : "Ancient3257@wiki-brest.net", "Sara stone mpeg" ou "Dfdfff". Puisqu'il n'est pas possible de supprimer simplement un compte, nous avons choisi de fusionner tous ces comptes dans un seul appelé "Spam", 92 comptes ont ainsi été recensés.

C'est pour cette raison que dans le graphique ci-dessous on constate une baisse du nombre de contributeurs durant le mois de février, le "ménage" ayant été fait à cette période.

IMG Evolution Wiki-Brest.xls (onglet Contributeurs)

Près de 2 400 articles

Le site compte à présent 2 371 articles (début juin 2009), c'est à dire 2 371 pages qui contiennent un contenu significatif. Il a été fait le choix de ne pas développer de pages à la volée sans y mettre de contenu, comme peuvent le faire certains wikis de territoires. Si par exemple, il n'y a pas de page sur un lieu emblématique comme la "Place de la Liberté" à Brest ou le "Phare du Minou" à Plouzané, nous n'avons pas souhaité créer la page et attendre que quelqu'un y intègre du contenu, la page n'existera que lorsqu'une personne souhaitera y apporter de la matière.

Le site est passé de 814 pages à 2 371 en 18 mois, soit une croissance de 190 %, le nombre d'articles a quasiment été multiplié par 3.

En moyenne ce sont environ 80 nouveaux articles par mois qui sont publiés.

Le nombre de pages vues est en moyenne de 150 000 à 200 000 par mois.

IMG Evolution Wiki-Brest.xls (onglet Articles)

Plus de 6 000 fichiers multimédia

On constate que le nombre de fichiers multimédia (photos, sons et documents PDF) a également presque triplé de volume, sur une période plus courte. En effet les statistiques sur cette caractéristique ont été réalisées d'avril 2008 à juin 2009 et sont passées de 2 020 à 6 015 fichiers importés. Un pic est visible sur le mois de juillet 2008, où plus de 1 000 fichiers multimédia ont été importés. Au mois de juin, ils étaient au nombre de 2 545 alors qu'en juillet ils atteignent 3 628. Cela s'explique par le succès de la collecte de Brest 2008, où le support photo a été l'illustration la plus utilisée pour rendre compte de l'ambiance des fêtes maritimes.

IMG Evolution Wiki-Brest.xls (onglet Fichiers multimédia)

Plus de 10 000 visites sur certaines pages

Le logiciel médiawiki propose sur la page statistiques un état des pages les plus consultées :

  • Accueil (188 657 visites)
  • Abécédaire de l'école des Quatre Moulins (27 758)
  • Bellevue (17 859)
  • Recettes de cuisine (17 130)
  • Musique (12 775)
  • Discussion Wiki-Brest:Le bistro du port (12 593)
  • Répertoire des sites internet d'associations brestoises (12 439)
  • Une rue... un nom (11 652)
  • Bac à sable (11 532)
  • Brest, mémoires de la ville et des quartiers (10 849)

L'exemple de l'Abécédaire de l'école des quatre moulins est assez intéressant. Le 6 septembre 1986, la bibliothèque des Quatre moulins s’ouvrait au 186 rue Anatole France à Brest dans les locaux de l’ancienne école primaire qui abritèrent aussi un temps, le Cours Complémentaire. Un projet d'Abécédaire s'est monté avec des anciens élèves de l'école. Le recueil a été tiré en quelques centaines d'exemplaires. Aujourd'hui, ils ont décidé de le mettre en ligne sur Wiki-Brest et la première page a connu près de 28 000 visites.

Des visiteurs de 75 pays différents

Les statistiques de fréquentation et de contribution du site sont réalisées manuellement grâce à la page "Statistiques" de Wiki-Brest, quotidiennement mise à jour. L'animatrice se charge deux à trois fois par mois de centraliser les données sur une page du wiki. Un outil de statistiques Google Analytics a été installé en test sur la page d'accueil, il fût prévu à un moment de le déployer sur l'ensemble du site. Finalement le choix s'est porté sur un autre outil appelé Awstat, il s'agit d'un outil d'ores et déjà installé sur le serveur hébergé chez Infini qui reste à configurer pour Wiki-Brest.

Voici un exemple de tableau de bord qui peut être proposé par Google Analytics : (d'autres à suivre)

Fichier:Synthèse géographique.JPG
Synthèse géographique

Wiki-Brest attire un large public puisque les visiteurs viennent de 75 pays différents, tous les continents sont représentés. La liste des dix pays d'où les visites sont les plus nombreuses sont :

  • France
  • Etat-Unis
  • Belgique
  • Suisse
  • Canada
  • Allemagne
  • Royaume-Uni
  • Irlande
  • Espagne
  • Maroc

Des accès au site de diverses manières

L'accès au site se fait généralement de trois manières différentes :

  • 45,2 % des internautes arrivent sur Wiki-Brest par le biais des moteurs de recherches
  • 38,4 % d'entre eux accèdent au site en direct en écrivant l'adresse URL
  • 16,4 % des personnes consultant Wiki-Brest suit un lien depuis un site référent comme :
    • www.a-brest.net le portail sur les usages de l'Internet et du multimédia sur la ville et dans la région
    • Wikipédia
    • www.portde.info, le blog mémoire du Port de commerce d'Yffic Dornic
    • le site intranet de BMO


Source de traffic

Un site particulièrement bien référencé

Il n'existe pas que le moteur de recherche Google sur Internet mais il s'agit d'un bon indicateur du trafic général sur Internet. Le référencement de Wiki-Brest est particulièrement optimal ce qui est motivant pour les participants.

La position d'un site dans Google dépend de plusieurs critères :

  • le nombre de liens qui pointent vers le site
  • la pertinence des sites d'origine des liens
  • le nombre de modifications dans le site

Cependant, personne ne connait le fonctionnement exact de l'algorithme de Google.

Plus ces nombres sont importants et croient de manière régulière, plus le site a des chances d'être placé dans les premières pages des résultats de Google. Des recherches sur Google sont régulièrement faites en tapant le mots-clés "Brest", la meilleurs place a été atteinte au mois d'avril 2009 : Wiki-Brest se plaçait en 15e position (c'est à dire sur le seconde page de résultats). L'objectif serait d'atteindre les 10 premiers résultats.

Un wiki parce qu'il contient de nombreux liens croisés aura tendance à être bien référencé. Si on veut être référencé par rapport à un mot clé particulier, il doit être présent dans la page d'accueil. Cela fonctionne d'autant mieux quand le mot clé correspond au nom de la page d'accueil. C'est impossible dans MediaWiki pour lequel la page d'accueil s'appelle "Accueil". Pour obtenir un référencement correct sur le mot Brest il faut qu'il soit présent dans des sous-titres, en gras ou dans des liens.

Le graphique représentant l'évolution du positionnement montre un pic constant au début de l'année 2009, cela est due à une correction de la description du site apparaissant sur Google. Ce changement a perturbé pendant quelques mois les résultats proposés par le moteur de recherche. Les résultats Google varient parfois de façon inexplicable.

IMG Evolution Wiki-Brest.xls (onglet Google)

Une diversité de contenus

Wiki-Brest est un projet très riche en terme de contenu. Une entrée thématique propose au lecteur de retrouver des articles classés sous quatre rubriques principales : Géographie et Territoire, Art et Culture, Histoire et Mémoire et Vivre ensemble. L'internaute peut également consulter l'actualité de Wiki-Brest par le biais d'un encart relatant les derniers articles produits. Voici une liste de quelques articles qui représente bien la variété existante sur Wiki-Brest :

Un panel de contributions représentatif de la variété

Mémoire

Découverte du territoire

Vivre ensemble

Divers types d'écrits

Évaluation du projet par rapport aux objectifs quantitatifs visés

Au lancement du projet des indicateurs avaient été annoncés créant des paliers de nombre d'articles crées. Malheureusement tous les objectifs n'ont pas été atteints, car le temps de l'appropriation est plus lent que prévu.

Objectifs quantitatifs fixés:

  • Mars 2006 : 100 articles écrits (Fête de l'Internet)
  • Juillet 2006 : 200 articles (Forum des Usages)
  • Mars 2007 : 1000 articles (Fête de l'Internet 2007)
  • Juillet 2008 : 3000 articles (Forum des Usages 2008)

Objectifs quantitatifs réalisés :

  • Mars 2006 : 60 articles écrits
  • Juin 2007 : 500 articles (arrivée de Jean-François Gaffard)
  • Novembre 2007 : 814 articles (arrivée de l'animatrice)
  • Juillet 2008 : 1650 articles (Brest 2008)
  • Décembre 2008 : 2000 articles
  • Juin 2008 : 2400 articles (rédaction du rapport d'activité)

Cependant depuis le recrutement d'une animatrice, à temps quasi-complet sur le projet, le nombres d'articles à triplé en 18 mois.

Des contributeurs multiples, des apports individuels et collectifs

A l'origine le projet visait un public très diversifié : habitant-e-s, journaux de quartiers, associations, artistes, bibliothécaires, enseignants...

Aujourd'hui, nous constatons que l'ensemble de ces publics est touché.

En terme d'animation, nous cherchons à associer des personnes qui se placent en tête de réseaux afin qu'ils puissent par la suite faire descendre l'information vers leurs usagers et ainsi toucher un maximum d'usagers. Les animateurs d'espaces multimédia (papi, cybercommunes, et autres ...) sont une ressource humaine très intéressante de part leur proximité avec des personnes souhaitant s'initier aux outils informatiques, de part également leur connaissance du territoire (quartier, commune) et de l'abondance des initiatives qui y sont menées. Les responsables ou animateurs d'associations ou de structures de quartier sont aussi des relais très riches.


Les services municipaux sont également parties prenantes de l'initiative collaborative : bibliothèques, archives municipales et communautaires, mairies de quartier, service Elections, service Péri-scolaire ....


Quelques enseignants participent au projet. En travaillant avec des publics scolaires il est apparu qu’un bon nombre de compétences demandées à la sortie du cycle élémentaire est acquis en utilisant des sites comme Wiki-Brest. En effet une personne utilisant ce type de site va apprendre beaucoup plus que savoir naviguer sur Internet, elle sera en plus capable de :

  • Adopter une attitude citoyenne face aux informations véhiculées par les outils informatiques
  • Produire, créer, modifier et exploiter un document à l'aide d'un logiciel de traitement de texte
  • Chercher, se documenter au moyen d'un produit multimédia (cédérom, dévédérom, site internet, base de données de la BCD ou du CDI)


De nombreux étudiants contribuent. Un lien privilégié est en train de naitre entre Wiki-Brest et la filière Master Pro "Développement de projets en tourisme culturel" de l'Université de Bretagne Occidentale (UBO) où plusieurs groupes d'étudiants ont eu l'occasion d'effectuer un stage sur les thèmes suivants :

  • élaboration d'itinéraires tourisme
  • collecte de mémoire - entretiens auprès des résidents de maison de retraite
  • confrontation entre histoire et mémoire

Des liens se tissent également avec des étudiants de la filière "Image et Son" de l'UBO qui ont participé à des prises de son sur des actions de collecte de mémoire.


De plus en plus d'artistes y voient également un intérêt en terme de promotion de leurs activités (musique, danse, dessin, photo...).

En 2008 la priorité a été mise sur des publics spécifiques, parmi eux certains étant éloignés des TIC.


De nombreux habitants impliqués

Des habitants sont associés à l'écriture collaborative, aussi bien des personnes isolées que des groupes constitués comme les habitants faisant partie des conseils consultatifs de quartier à Brest par exemple.


Une implication forte des journaux de quartiers

Tout d’abord l’accent a été mis sur l’accompagnement auprès des journaux de quartier. La Ville de Brest soutient depuis de nombreuses années l'édition d'une dizaine de journaux de quartiers qui éditent traditionnellement en papier en noir et blanc ou bichromie.


Pour les bénévoles des journaux de quartiers, être présent sur Wiki-Brest c'est l'intérêt :

  • de donner une visibilité bien plus grande au journal imprimé en un nombre limité et distribué sur un territoire restreint, et ainsi mieux valoriser ces personnes
  • d’écrire de nouveaux articles et d’ajouter des informations complémentaires relatives au quartier,
  • de diffuser « en temps réel » de l’information entre deux numéros du journal papier (annoncer ou relater des événements,…)
  • de valoriser ces articles avec des illustrations en couleur.

C’est aussi la possibilité d’utiliser de nouveaux médias comme la vidéo pour l’Echo de Saint-Pierre, de classer les articles des différents numéros par rubrique (les noms de rue, les recettes de cuisine, les billets d’humeur,…), de créer des liens avec d’autres articles de Wiki-Brest…

Pour ceux qui n’ont pas de site Internet propre, le portail sur Wiki Brest peut être une alternative pour être visible sur la toile mais il peut aussi être très complémentaire. Aujourd’hui Wiki-Brest est bien reconnu et très visité. Ainsi, les membres du journal "Bellevue, journal de nos quartiers" reconnaissaient que depuis qu’ils ont créé leur portail sur wiki-Brest, les visites sur leur site ont nettement augmenté et donc au final des articles plus consultés, des auteurs mieux valorisés.

C’est également l’intérêt pour les journaux de participer et contribuer à ce projet de mémoire partagée et de vivre ensemble.

Ce travail avance bien puisqu’à présent 5 des 10 journaux présents dans le collectif des journaux de quartiers disposent d’un portail spécifique pour communiquer sur leurs articles : "Bellevue, Journal de nos quartiers", "TAPAJ", "Journal de Lambé", "le Canard Pen Ar" et "l’Echo de St-Pierre".


Une lente et difficile implication des bénévoles des jardins partagés

En 2008, un effort important a été consenti en direction des groupes de jardiniers fréquentant les jardins partagés brestois. Cet accompagnement sera plus long car le public visé est plus éloignés des TIC. L’accompagnement se fait selon l’intérêt des jardins en attendant pour certains que l’envie se fasse sentir.

Vers une diffusion progressive dans le Pays de Brest

Wiki-Brest ouvre sur une dimension territoriale relativement méconnue, la notion de Pays existant depuis 2000 par la création de la loi Voynet. La volonté du projet est de créer une solidarité territoriale et de générer du lien entre les 89 communes composant le Pays de Brest. Cependant la diffusion dans les communes prend du temps, les missions d'accompagnement s'étendent bien évidemment au delà de la ville de Brest et plusieurs déplacements ont eu lieu dans des communes, mais l'implication des acteurs des communes du Pays est un peu plus longue. Des rencontres ont été organisées dans les communes de Plourin, Guissény, Plouarzel, Ploudalmézeau, Plouider, Landerneau, Plouzané, Plougastel-Daoulas, Crozon, Guilers, Saint-Renan, Landéda

Actuellement quelques communes sont fortement impliquées et publient de manière régulière. Cette dynamique est souvent due à l'envie de faire des animateurs multimédia qui voient en Wiki-Brest un bon outil pédagogique :

  • Landerneau : 24 articles,
  • Plouarzel : 22 articles,
  • Plougastel-Daoulas : 19 articles,
  • Guilers : 13 articles,
  • Landéda : 12 articles,
  • Ploudalmézeau : 11 articles,
  • Le Relecq-Kerhuon : 10 articles,
  • Crozon : 6 pages
  • Gouesnou : 5 articles
  • Plouzané : 5 articles

Des usages variés

Le projet est utilisé de diverses manières et se met ainsi au service de plusieurs usages.

Usage éducatif

Le site Internet sert de trait d'union entre celui qui sait et celui qui veut apprendre, il s'agit d'un partage d'informations qui dessert une culture commune. Certaines contributions mettent en exergue un savoir parfois méconnu ou oublié, c’est le cas de l’article intitulé « 1917, le jazz débarque à Brest » qui nous apprend que le jazz est arrivé en France depuis Brest lors du débarquement des troupes américaines venus prêter mains fortes aux français.

Usage touristique

Wiki-Brest est une vitrine sur le Pays de Brest. Il donne une image attractive sur la vie du territoire et ses habitants. Il permet aux personnes extérieures d’appréhender un territoire qui jusqu’à lors pouvait être inconnu.

Usage mémoriel et historique

Le site collaboratif permet de mieux s’approprier sa ville, en la connaissant mieux. Raconter la mémoire de sa ville passionne certains contributeurs. Des réflexions sont lancées pour faire le lien entre la mémoire des habitants, qui grâce aux représentations que chacun à de sa ville content la vie de la cité à sa manière, et l’histoire qui vient au service de la mémoire en lui donnant du sens et en apportant des preuves historiques.

Usage culturel

Wiki-Brest donne à voir des réalisations et des projets portés par des structures socioculturelles et des habitants. Il met en valeur la richesse des initiatives qui y sont portées : événementiel, champ artistique, vivre ensemble …


Thématique mémoire (à placer où ? quantitatifs dans nouveau plan d'Elisabeth)

Au sein de la collectivité, le service des archives qui collecte également des éléments de mémoire sur la ville mais avec des objectifs patrimoniaux émet différents constats de par ses compétences et son expérience :

  • certaines collectes réalisées dans les quartiers via Wiki-Brest n’ ont pas toujours d’objectifs précis quant à leur valorisation et exploitation
  • les supports collectés ne sont pas toujours datés, contextualisés…, ce qui rend leur exploitation dans le temps très difficile voire impossible.
  • la mémoire est une représentation à un instant T d’une situation vécue dans le passé, ceci pouvant poser des problèmes d’écart de ces représentations avec les faits historiques.

Se posent alors des questions de méthode pour mettre « le sens » au cœur des collectes, pour répertorier les supports et optimiser leur valeur historique.

On voit ici tout l’intérêt d’une coopération entre les deux services. L’un qui a compétence en matière d’histoire, de recueil de mémoires d’habitants, l’autre qui au travers d’un objectif d’appropriation sociale des tic, déclenche une contribution des habitants dans le cadre de collectes de mémoire. Les productions qui suivent ont pour objectifs d’éveiller les contributeurs de Wiki-Brest sur la nécessité d’une méthode et de questionnements sur leurs collectes de mémoire et de les initier à de nouvelles pratiques en la matière. Les archives, quant à elles aimeraient essayer d'établir une méthode qui tout en garantissant les objectifs de Wiki-Brest , prennent en compte l'importance de la recontextualisation des choses, des objectifs d'une collecte et de l'importance aussi de réfléchir à la façon de se saisir de la parole donnée. Il ne suffit pas seulement de se faire plaisir ou de saisir les tendances de l'air du temps à retrouver ses racines.

Une stagiaire du Master Pro "Développement de projets en tourisme culturel" a sollicité le service Internet et expression multimédia pour effectuer son stage en lien avec Wiki-Brest. La commande suivante a été formulée auprès de la stagiaire suite au constat de l'état des lieux précédent.

La demande faite à la stagiaire est celle-ci : il s’agit pour elle de travailler sur la confrontation de l’histoire et de la mémoire. Pour ce faire, elle doit :

  • Réaliser, en pratique, une collecte de mémoire sur une thématique choisie. Lors de cette collecte, elle déroulera une méthode de travail (qui, quoi, comment….) à partir de ses connaissances théoriques pour réaliser cette collecte et notamment confrontés les éléments collectés avec les faits historiques.
  • A partir de ce travail, la ville de Brest lui demande :
    • une mise en ligne des entretiens revisités par la contextualisation historique
    • la réalisation d’un guide à destination des « collecteurs » et contributeurs aux collectes qui comprenne :
      • Une partie sur « La confrontation entre histoire et mémoire » : cette partie doit apporter aux acteurs locaux des éléments théoriques sur ces questions : Que sont l’histoire et la mémoire ? Comment se construit, le souvenir, la mémoire, les représentations sociales ? Pourquoi la question de la confrontation se pose t-elle ? Est-elle nécessaire ? Si oui, pourquoi ? Quelles sont les limites de la mémoire par rapport à l’histoire ?
      • Une seconde partie (guide pratique) sur l’organisation d’une collecte (méthode de collecte) qui puisse notamment répondre à ces questions : Pourquoi on collecte ? Comment collecte t-on ? (auprès de qui ? sous quelle forme ? ....) Les documents collectés : formes, fonds, les droits, la contextualisation… Le lien avec l’histoire : recommandations…