Brest Créative

De Wiki @ Brest

Révision de 14 décembre 2015 à 10:31 par Justgerrardz (discussion | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Espace d'élaboration du projet de plate-forme de l'innovation sociale ouverte au pays de Brest

Présentation succinte

Brest Creative est une plate forme territoriale de l'innovation sociale ouverte au pays de Brest qui a pour objet de :

  • donner à voir l'abondance et la richesse des innovations sur un territoire,
  • valoriser et faire de rencontrer les porteurs de projets,
  • favoriser la diffusion et la réutilisation des innovations,
  • développer les compétences collaboratives (outils numériques, méthodologies),
  • contribuer au mieux vivre ensemble et au développement local durable.

Elle s'appuie sur un travail en réseau qui croise depuis plusieurs années les acteur-ice-s du numérique, des solidarités, de la citoyenneté, de l'éducation populaire, des services publics et de l'économie sociale et solidaire sur Brest et le pays de Brest.

Ce projet s'inscrit dans la démarche régionale autour de l'innovation sociale en fournissant rapidement un retour sur les outils et fonctionnalités à même de favoriser le développement de l'innovation sociale en Bretagne. Elle ré-utilise des outils et méthodologies mis en œuvre (plate-forme Imagination for People, pratiques collaboratives d'Animacoop) afin de permettre une opérationnalité rapide et de réduire les coûts de développement au profit de l'animation territoriale.

Ce projet s'inscrit au carrefour

  • de l'innovation sociale autour des usages du numérique animée par la ville de Brest,
  • des initiatives de réseau d'innovation reliant culture, services, nouvelles technologies et éducation populaire (fablab, cantine numérique, webcoffee...),
  • du projet Lien social et usages innovants du contrat de pays avec la région,
  • du travail en réseau sur l'économie sociale et solidaire (ADESS, BMO, Région, Département, Cress... ),
  • des démarches participatives développées sur Brest autour de l'insertion, de la solidarité internationale et de la participation des habitants,
  • du plan de marche autour de l'innovation sociale animé par "Bretagne Développement Innovation",
  • et des multiples innovations sociales encore trop peu connues dans les associations, les services publics, les entreprises.

Elle s'inscrit dans un processus plus large de mise en valeur de l'innovation sociale ouverte (session du Forum des usages coopératifs, partenariat avec Imagination for People, Outils réseaux, acteurs de Rhone-alpes solidaires).

Quelques liens :

L'innovation sociale ouverte au cœur du mieux vivre ensemble et du développement territorial

Dans notre société en crise écologique et sociale, la transformation se tisse au sein des territoires : des milliers d’innovations préfigurent un changement possible.

La session du forum des usages coopératifs en juillet 2012 a mis en évidence l'abondance de ces innovations qui diffusent dans tous les secteurs.

Pour donner quelques exemples concrets l'innovation sociale au pays de Brest, c'est aussi bien :

.. cette liste, très incomplète, montre que l'innovation sociale concerne des centaines (probablement plus d'un millier de personnes) au pays de Brest.

Elle nous fait prendre conscience de la richesse de cette force sociale qui dynamise et transforme nos territoires. Mais beaucoup de ces innovations ne sont connues que localement sur un quartier, une commune, un champ d'activité.

Les donner à voir, apprendre à les réutiliser, faire se rencontrer les acteur-ice-s, encourager la diffusion et de nouvelles innovations, tells sont les objectifs de ce projet de plateforme "Brest Creative".

La société du numérique est celle de l’abondance. Les projets coopératifs développés au pays de Brest tels le CD bureau libre, "Wiki-Brest" et le "médiablog coopératif" nous ont appris l’efficience des outils et méthodologies collaboratives issues du logiciel libre, qui permettent de gérer l’abondance.

La coopération ouverte est un profond changement de culture dans une société où le travail est organisé de manière cloisonnée et hiérarchique. Apprendre à donner à voir, copier, réutiliser, partager est un changement profond qui demande du temps parce que ce n’est pas dans nos habitudes, ni appris à l'école.

Aujourd’hui l’innovation ouverte progresse dans les entreprises où elle stimule la créativité, dans les services où elle favorise l’implication des personnes, dans le tiers secteur où elle est facteur d’innovation sociale. Dans un monde numérique où la copie ne coûte rien, les données ouvertes, les logiciels libres, les ressources éducatives libres, et nos pratiques de la musique ou des films copiés sont issus de ce changement de paradigme de gestion de la rareté vers celle de l’abondance.

Et lorsque nous voyons que l’innovation est abondante parce que les envies de faire société sont partout, nous voulons utiliser sur nos territoires ces outils et méthodologies de la coopération pour favoriser la diffusion de l'innovation sociale qui favorise un mieux vivre ensemble.

Donner à voir et réutiliser

L'expérience acquise à travers les magazines participatifs brestois montrent l'intérêt d'un donner à voir qui reconnaît les porteurs de projet, les valorise et les relie à d'autres innovateurs. Cette logique initiée par a-brest pour les acteurs de l'internet et du multimédia permet un lectorat régulier à un contenu éditorial régulier (10 à 20 articles par semaine, 1 600 abonnés à la lettre hebdomadaire).

L'expérience brestoise du donner à voir

Le bilan des articles les plus lus en 2012 montrent que la dimension locale est d'abord celle qui intéresse les lecteurs. Et l'article qui présente les 25 premières innovations sociales au pays de Brest est le plus visité avec plus de 9500 visites en 6 mois !

Nombre d'innovations tel ce dispositif "Intergénération" animé depuis 7 ans par Monique Argouaclc'h ont connu une notoriété par ce donner à voir.

Dans le domaine de l'économie sociale et solidaire, ce même donner à voir rencontre le même succès (600 abonnés à la lettre hebdomadaire). Dans le domaine de la participation des habitants, les rédacteurs nous ont dit l'importance d'articles signés de leur nom qui donne à voir le travail des uns et des autres.

Cette logique du donner à voir nous proposons de la mettre en œuvre à travers la plate forme participative Imagination for People qui permet à chacun-e de contribuer.

Une écriture publique accompagnée

Mais il n'y pas de miracle. L'écriture sur le web n'est pas spontanée pour nombre d'acteur-ice-s de l'innovation sociale. Et si les magazines participatifs ont pu se développer c'est par une politique volontariste autour de l'écrit public. Dans cette logique d'une innovation sociale donnée à voir il nous faudra renouveler les ateliers autour de l'écrit public développés dans le cadre du centre de ressources de l'accès public au pays de Brest et des formations action à l'animation de projets collaboratifs Animacoop.

Donner à voir c'est aussi faciliter la rencontre. Cette rencontre des acteurs est d'ailleurs ce qu'ont le plus apprécié les personnes retenues dans l'appel à projet de la ville de Brest sur le multimédia, autant que le soutien financier de leur projet (cf le bilan réalisé avec le laboratoire des usages Marsouin).

Avec les outils cartographiques il est maintenant possible d'illustrer ce donner à voir. Une carte permet de rendre compte de l'abondance des innovations et facilite la mise en relation. L'utilisation de cartes ouvertes interactives s'inscrit ici dans le mouvement des cartes ouvertes au pays de Brest développé depuis 3 ans.

Le choix d'une innovation sociale ouverte

L'expérience des outils de publication au pays de Brest nous a aussi montré que le choix de droits d'usages élargis n'a pas freiné l'écriture et facilite la diffusion des contenus qui peuvent être republiés. Nous adoptons pour Brest Creative ce choix d'une innovation ouverte en accord avec la licence libre (Creative Commons by sa) de la plate forme Imagination for People. Ainsi une fiche d'innovation peut être republiée sur un des sites participatifs (chacun ayant son propre public) ou à toute autre publication en Bretagne ou ailleurs à condition de mentionner l'auteur, la publication d'origine et la licence.

Le mouvement pour élargir les droits d'usages est d'ailleurs largement présent dans le domaine de l'économie sociale et solidaire, de l'innovation ouverte, de l'open data il a été retenu par la CRES en Bretagne et nos partenaires en Rhône alpes et en Languedoc Roussillon.

Des espaces d'écritures collaboratifs

Enfin sur le territoire du pays de Brest, le développement de wiki-brest nous a permis de sensibiliser des centaines de personnes à l'écriture collaborative comme en témoigne les milliers d'articles de ces carnets du vivre ensemble et du patrimoine au pays de Brest ou le portail "wikis à Brest" qui regroupe les dizaines d'espaces collaboratifs mis en œuvre sur le pays de Brest.

Ce sera un point d'appui pour développer les espaces collaboratifs du projet qui au delà de la simple publication permettront une collaboration des acteur-ice-s de l'innovation sociale ouverte.

Les codes sources ou comment faire de nos innovations

Quand nous parlons de réutilisation nous ne nous contentons pas de diffuser l'information. C'est bien sur nécessaire. Mais l'expérience nous a appris que les meilleurs experts sont les porteurs de projets eux-mêmes. Et nous avons engagé depuis un an une réflexion sur les "codes sources de nos innovations". C'est par exemple les interventions de Louis Julien de la Bouëre qui après avoir animé les cartes participatives à Plouarzel, a présenté la démarche dans une demi douzaine d'interventions en France en 2012.

Notre ambition dans Bretagne Creative tout comme dans le projet "Imagination for people" est justement de valoriser cette expertise d'usage des innovateurs et de les outiller pour qu'il-elles puissent transmettre leur expertise et conseiller d'autres porteurs de projets intéressés.

Là aussi cet objectif demande un accompagnement parce qu'il nécessite de prendre du recul sur le projet, d'en analyser les forces et les faiblesses et d'en expliciter les conditions de reproductibilité.

L'expérimentation de ce point est un élément important du projet car il est susceptible de contribuer au passage à l'échelle de l'innovation sociale en démultipliant les intervenants contributeurs et en développant des compétences entrepreunariales.

Outiller et travailler en réseau

De notre accompagnement des innovations d'usage du numérique, nous avons appris l'importance du travail en réseau. Ce croisement des acteurs qui apprennent à faire et se rencontrent constitue l'un des éléments essentiels du bilan de l'appel à projets multimédia. Participer à des ateliers, rencontrer d'autres porteurs de projets est aussi important que le soutien financier au projet.

Cette politique publique qui démultiplie les ateliers pour outiller les acteurs a été un facteur clé du développement des initiatives au pays de Brest. Initiée sur Brest, cette démarche a été élargie dans le cadre du Centre de ressources du pays de Brest, permettant une mise en réseau qui relie acteurs de la ville et des communes.

Réalisée en s'appuyant sur les acteurs locaux, elle permet à des personnes d'être tour à tour formateur et en apprentissage. Et s'il faut une journée pour préparer un atelier, il suffit de 30% équivalent temps plein pour financer un atelier par semaine ! Un coût modeste pour une politique publique à l'échelle du pays de Brest.

Apprendre à maitriser le B.A.Ba de l'écrit public, se familiariser avec les outils collaboratifs, utiliser le multimédia, restent un besoin pour faciliter le travail en réseau de centaines d'acteur-ice-s encore peu familiers avec les outils du numérique collaboratif.

Depuis trois ans nous sommes passés à une seconde étape en mettant en place une série de formation à l'animation de projets collaboratifs "Animacoop" qui augmentent la capacité d'agir des porteurs de projets.

Cinquante personnes formées en 5 sessions c'est encore très peu. Mais petit à petit une culture du "faire avec", de la coopération, du donner à voir qui met en partage se diffuse au fur et à mesure de l'élargissement des formations actions à différents champs sociaux.

Le pays de Brest a longtemps été marqué par une culture de donneur d'ordre héritée du contexte économique local. Dans cette mutation en marche, il est important d'accompagner les porteurs de projets pour diffuser cette culture d'innovation et d'entrepreneuriat.

Nous avons la chance en Bretagne et au pays de Brest de bénéficier d'un réseau associatif riche et de services publics de qualité. Avec l'outillage et la mise en réseau des acteur-s de l'innovation sociale ouverte nous pouvons contribuer à une dynamique de développement local, et au mieux vivre ensemble.

Autour de ce projet de plate-forme "Brest Creative" nous entendons élargir la démarche précédente d'outillage et de mise en réseau à différentes facettes de l'innovation sociale :

  • par un travail autour de l'utilité sociale pour montrer l'apport concret de l'éducation populaire, des services publics, de l'économie sociale et solidaire ou du développement durable,
  • par une rencontre des cultures du design, de la créativité, de l'innovation, des arts, avec celle des réseaux déjà existants du numérique, de l'éducation populaire, des services publics, de l'économie sociale et solidaire, du développement durable,
  • par un apprentissage de ce qui permet d'augmenter le pouvoir d'agir (empowerment) des personnes,
  • par l'analyse de ce qui facilite la prise en compte de l'innovation sociale par les structures,
  • par l'élaboration du code source de nos innovations, qui décrit les comment faire et met en capacité les porteurs de projet de devenir "ambassadeur-consultant" de leur savoir faire et expertise d'usage.

Articuler les dynamiques territoriales

Ce projet de plate-forme "Brest-Creative" est initié sur Brest où il s'appuie sur des politiques publiques mises en oeuvre. Il s'articule à la fois à une dynamique "pays de Brest" et à une dimension régionale.

Le pays de Brest est aujourd'hui une réalité du vivre ensemble du fait de la porosité des relations domicile travail entre Brest et les communes du pays de Brest. Depuis une dizaine d'années, les évolutions sociologiques des populations, la concertation des politiques publiques ont permis de dépasser la méfiance historique entre la ville et les communes. Des coopérations sont mises en œuvre dans plusieurs domaines tels l'économie sociale et solidaire , le multimédia, le tourisme, les transports ..

La mise en réseau des acteurs de l'innovation sociale à l'échelle régionale a été l'un des thèmes des rencontres du Forum des usages coopératifs en juillet 2012.

Dans plusieurs domaines, les acteurs porteurs d'innovation ont pris l'habitude de travailler ensemble à l'échelle de la Bretagne, autour des pôles de l'économie sociale et solidaire, du développement durable, de l'éducation à l'environnement ..

Cette dimension régionale est l'espace de projet et d'élaboration de politiques publiques tel ce groupe de travail animé par Bretagne Développement Innovation sur cette question de l'innovation sociale.

La mise en place de cette plate forme "Brest Creative" se propose d'être un élément de ce projet en permettant d'expérimenter sur un territoire les apports d'une mise en réseau qui donne à voir et favorise la diffusion des innovations.

En parallèle de la collecte des innovations sur Imagination for people, la publication a également commencé autour d'autres innovations en Bretagne

L'ambition d'un millier d'innovations en réseau correspond aussi à la taille où un réseau collaboratif commence à se développer de manière significative.

Le développement proposé