Centre Social Couleur Quartier : Différence entre versions

De Wiki @ Brest

 
(6 révisions intermédiaires par 2 utilisateurs non affichées)
Ligne 2 : Ligne 2 :
 
|portail=BBC 2015
 
|portail=BBC 2015
 
|adress=Rue Père Ricard
 
|adress=Rue Père Ricard
|zipcode=
+
|zipcode=29200
 
|city=Brest
 
|city=Brest
 
|phone=02 98 34 16 40
 
|phone=02 98 34 16 40
 
|mail=epmdekerourien@gmail.com
 
|mail=epmdekerourien@gmail.com
 
|url=http://www.couleurquartier.infini.fr
 
|url=http://www.couleurquartier.infini.fr
|action='''1001 recettes, la diversité nous rassemble'''
+
|action=
 
+
|coordinates=48.3844629, -4.532591
'''Constat / Diagnostic'''
+
 
+
ICEO participe activement à l’animation de groupes autour de l’emploi tels que Net @ l’emploi en partenariat avec le centre social de Kérourien, à l’animation de projet tel que le cabas des champs (groupement d’achat) en collaboration avec ce centre social également. ICEO est également en relation avec le service de prévention Don Bosco. Aussi, lors d’une réunion avec la co-animatrice du groupe Net @ l’emploi, une intervenante du service de prévention Don Bosco et l'animatrice de l'EPM le constat a été de :
+
Les personnes participant au groupe Net @ l’emploi ne se côtoient pas forcément en dehors de cette activité, peuvent être d’origines culturelles différentes, leur isolement est important dans l’ensemble et ils n’osent pas aller vers les employeurs de par leur manque de confiance en eux.
+
Les adhérents au cabas des champs rencontrent les mêmes problématiques d’isolement, de même que les personnes fréquentant le service de prévention Don Bosco.
+
Le cabas des champs offre l’opportunité de profiter de produits de qualité à moindre coût et de faire fonctionner l’agriculture locale.
+
Certains rencontrent des difficultés à utiliser l’outil informatique, notamment à taper des textes et ne savent facilement pas les mettre en forme.
+
Dans le cadre du groupe « Net @ l’emploi » un repas partagé pour lequel chacun apportait sa spécialité a déjà été organisé et cela avait permis de constater que c’est un sujet qui permet de rassembler les gens facilement.
+
 
+
Ces constats ont été collectés grâce à des échanges informels et grâce à des évaluations visuelles lors des différents temps forts de chaque activité.
+
 
+
'''Vérification du constat'''
+
 
+
Le constat est vérifié par un entretien collectif avec les personnes concernées dans le constat, lors d’une réunion mercredi 29 janvier 2014. Toutes les réflexions des participants et les échanges informels avant et après cette rencontre sont également pris en compte pour vérifier le constat.
+
La vérification du constat ne se fait donc pas par écrit (type questionnaire) pour faciliter l’échange ; en effet certaines personnes ont du mal avec la langue française et je ne souhaite pas créer dès le départ une situation de mal-être ou une barrière.
+
Il s’agit donc d’une grille d’entretien semi-directif recensant des questions et réflexions préalables ainsi que les réponses aux questions et les remarques spontanées des participants.
+
 
+
'''Public'''
+
 
+
Ce projet engage des usagers de différents groupes (net @ l’emploi, groupement d’achat, personnes fréquentant la prévention Don Bosco), de différentes structures (ICEO, Centre social Kérourien, EPM, Prévention Don Bosco) ainsi que des habitants du quartier que les participantes de départ ont mobilisé.
+
Ces usagers sont en voie d’insertion professionnelle, rencontrent des difficultés face à cette insertion et rencontrent des difficultés face à l’insertion sociale, ils sont ainsi parfois en situation d’isolement.
+
Certains participants rencontrent des difficultés avec la langue française, tant pour lire qu’écrire. Cela peut donc constituer une barrière lors des rapports avec autrui et peut faciliter une situation d’isolement. D’autres participants sont au contraire très ouverts aux autres et malgré leurs difficultés d’intégration par le travail ne se mettent pas d’obstacle à leur intégration sociale. Certaines de ces personnes sont prêtes à mobiliser d’autres habitants pour qu’ils puissent se joindre au groupe et ainsi rompre leur isolement.
+
Il s’agit d’un public dans l’ensemble soudé qui souhaite avant tout s’entraider. Par exemple lors des ateliers « Net @ l’emploi » ils s’encouragent tous à postuler, même s’ils sont plusieurs à vouloir le poste en question. Pourtant, ces personnes ne se connaissent pas en dehors de cet atelier et leurs échanges se résument principalement à des conversations autour de l’emploi.
+
Le fait de vouloir mobiliser d’autres habitants, comme dit ci-dessus, montre également cette entraide, cette envie d’aller vers les autres.
+
Majoritairement sans grande formation professionnelle et sans beaucoup d’expériences professionnelles, ce public a ainsi du mal à trouver un emploi de façon pérenne. Aussi, ces personnes se retrouvent avec des temps libres relativement importants, ce qui accentue le sentiment d’isolement.
+
De plus, ils expriment d’eux-mêmes le fait qu’ils manquent de confiance en eux et d’assurance, ce qui leur porte parfois préjudice lors d’entretiens d’embauches ou lorsqu’il faut s’adresser à un groupe. Ce sentiment de gêne peut alors facilement leur donner envie de rester seul plutôt que d’aller s’intégrer à un groupe de personnes dans lequel ils risquent d’avoir à s’exprimer devant tout le monde.
+
 
+
'''Problématique'''
+
 
+
Comment sortir les habitants du quartier de leur isolement, tout en leur transmettant de la confiance en soi ainsi que des savoirs culturels, culinaires et informatiques ?
+
 
+
'''Solution proposée'''
+
 
+
Un atelier cuisine suivi d’un repas commun, organisé de façon pérenne, serait une solution idéale, complété par la création d’un livre de recettes de cuisine du monde.
+
Sur ce temps chaque participant partagerait ses traditions.
+
Organisé une semaine sur deux, ce temps permettrait aux usagers de se retrouver de façon régulière et de présenter chacun leur tour leurs traditions et les plats s’y rapportant qu’ils ont envie de transmettre à un groupe.
+
 
+
'''Finalité'''
+
 
+
Une connaissance parfaite, de tous les participants, de toutes les coutumes et recettes présentées, qu’ils se côtoient régulièrement en dehors des activités des différentes structures, qu’ils sachent taper et mettre en forme n’importe quel texte facilement et sans aucune difficulté et qu’ils puissent se présenter devant un employeur/un groupe sans aucune appréhension.
+
 
+
'''But'''
+
 
+
Que les participants se connaissent et apprennent à connaître d’autres structure du quartier, se parlent sans appréhension et se rencontrent de temps en temps en dehors de l’activité ; qu’ils puissent reproduire les recettes faites ensemble tout en ayant des notions sur la nutrition, qu’ils sachent taper un texte simple à l’ordinateur tout en le mettant en forme et qu’ils puissent se présenter devant un employeur potentiel/un groupe avec plus de confiance en eux.
+
 
+
'''Objectifs'''
+
 
+
'''*Principaux :'''          - Créer du lien
+
                                - Sortir les habitants de l’isolement
+
                                - Acquérir de la confiance en soiऀ    ऀ
+
*Intermédiaires :'''  - Apprendre à taper un texte sur un logiciel de traitement de texte
+
                                - Apprendre à mettre en forme un texte sur un logiciel de traitement de texte
+
                                - Apprendre à connaître autrui
+
                                - Transmettre des savoirs techniques (culinaires/informatiques)
+
'''*Opérationnels :'''  - Créer un moment de convivialité
+
                                - Créer un support pour garder par écrit les transmissions des uns et des autres
+
                                - Apprendre aux participants s’exprimer aisément devant un groupe
+
                                - Mettre en œuvre la méthode HACCP et les règles de base de sécurité
+
 
+
'''Moyens humains'''
+
 
+
''*Participants au projet''
+
 
+
''*Personnes référentes''
+
 
+
''*Centre social Kérourien''
+
 
+
''*Ville de Brest (financeur)''
+
 
+
*'''Modalités d’évaluation'''
+
 
+
''*Réunions :''
+
 
+
Chaque réunion sera évaluée grâce à une grille d’évaluation de réunion regroupant les objectifs à atteindre lors de la réunion ainsi que les différents points à aborder en cochant alors des cases (oui/en partie/non), ce qui permettra de savoir si ce qui devait être fait/abordé l’a été ou non et ensuite nous analyserons pourquoi cela n’a pas été fait ou fait qu’en partie.
+
 
+
''*Atelier cuisine '':  - évaluation à court terme :
+
                                                - il s’agit d’un questionnaire anonyme avec des questions simple et des réponses à entourer (sous forme de smileys) ; certaines personnes ayant du mal avec la langue française ce questionnaire sera rempli en commun à la fin de l’atelier. J’expliquerai le contexte de ce questionnaire (Pourquoi ? Pour qui ?) et je leur en expliquerai les modalités de remplissage ; je lirai au groupe les questions au fur et à mesure pour que tout le monde soit au même niveau d’avancement et que personnes ne se sentent à l’écart à cause de difficultés de lecture.
+
                                              - dans un second temps il s’agit d’un entretien collectif non directif. Le questionnaire comportant des questions fermées, cet échange à la suite de l’atelier permettra de recueillir les impressions de chacun et d’écouter les participants pour savoir ce qui pourrait être amélioré. Il sera non directif car le questionnaire permettra déjà de recueillir les informations les plus précises, le but est alors de ne pas poser de questions et de voir ce que disent d’elles-mêmes les participantes.
+
                                - évaluation à long terme : cette évaluation sera faite grâce à un entretien collectif semi-directif. L’idée est donc de revenir au 6ème atelier, par exemple, pour constater les évolutions qu’il peut y avoir eu, recueillir les impressions des participants, constater si les objectifs sont atteints à long terme ou non afin de mettre en œuvre d’éventuels ajustements.
+
 
+
'''''*Livre de recettes :'''''
+
 
+
  -Evaluation auprès des participants à la création du livre : il s’agit d’une grille d’entretien collectif directif afin de répondre le plus précisément possible à mes interrogations et afin de cibler au mieux les améliorations qui auraient été souhaité par les participants. Ce temps d’évaluation se fera lors d’un rencontre fixée après la création et l’édition du livre pour que les participants aient pu voir et participer à toutes les étapes de la confection.
+
- Evaluation auprès des lecteurs : cette évaluation se fera grâce à un questionnaire anonyme que nous donnerons lors de la distribution du livre aux lecteurs/acheteurs (si nous décidons finalement de le vendre). Le but est ici de cerner les avis des personnes extérieures au projet afin d’avoir un avis neutre sur le livre, sa mise en forme et son contenu. Afin de savoir si la transmission est aussi  efficace que nous l’espérons par l’écrit.
+
 
+
'''Activités / Déroulement'''
+
 
+
''*Atelier cuisine '': cet atelier se passera dans la cuisine du centre social de Kérourien. L’arrivée des participants est prévue pour 9h30 afin de laisser le temps aux parents d’envoyer leurs enfants à l’école. A leur arrivée nous pourrons proposer un café.
+
Il nous semble primordial que les personnes ne soient pas seules chacune de leur côté ; il faut donc les encourager à se mettre par binôme au minimum toujours dans le but de créer du lien. Ensuite il faut veiller à ce que les règles d’hygiène et de sécurité soient respectées, partir du sale pour aller vers le propre et ne jamais revenir en arrière. Il s’agit ici d’une base de l’hygiène culinaire. On peut donc imaginer définir certains postes comme l’épluchage des légumes, suivis du découpage de ceux-ci, etc etc. Les personnes s’occupant des légumes seront alors dans le même endroit pour qu’elles puissent parler et échanger de cette nouvelle activité et ainsi créer un lien.
+
On peut imaginer que les « postes » soient tournants pour faciliter l’échange avec tout le monde, les personnes ne resteront pas tout le temps à la même tâche car cela irait à l’encontre du but du projet. Les participants pourront alors échanger avec tout le monde.
+
Il ne faut pas perdre de vue que c’est une personne qui présente ses coutumes et qui apprend aux autres des plats à chaque fois. Ainsi, une fois que je leur aurai expliqué les principes de fonctionnement de l’activité je laisserai la place à la personne du jour qui présentera alors ses coutumes dans un premier temps et qui expliquera ensuite quel plat elle veut présenter, quel dessert elle veut faire (ou pourquoi il n’y en pas suivant les cultures des pays).
+
Ensuite ce sera à cette personne de dire ce qu’il faut faire, par quoi il faut commencer, la marche à suivre pour ses recettes, ce qu’elle commence par faire d’habitude ; afin d’orienter les participants vers les différentes tâches à effectuer.
+
Une fois que les recettes auront été réalisées nous mettrons la table en place et nous pourrons alors passer à table. Il n’y aura pas de personnes désignées pour mettre la table, servir, débarrasser et faire la vaisselle, ce sera participatif et tout le monde donnera un coup de main.
+
Les enfants pourront nous rejoindre sur leur temps de midi pour ceux qui ne restent pas manger à l’école.
+
Le temps du repas sera alors un moment d’échange autour du moment passé en cuisine et permettra aux participants de continuer à échanger autour de sujets divers et variés.
+
 
+
''*Création du livre de recettes :''
+
 
+
Grâce à toutes les recettes récoltées lors des ateliers, ainsi qu’à celles que les participants auront données en plus, nous allons créer un livre de cuisine répertoriant les différentes recettes par pays. Le plus de ce livre est qu’il contiendra également une page sur les traditions de chaque pays présenté, la photo de la personne qui a présenté ce pays (si elle accepte de se faire photographier seule) ainsi qu’une carte du monde sur laquelle nous apposerons la photo de chaque plat à l’endroit géographique du pays.
+
Cet atelier ce déroulera dans la salle informatique du centre social de Kérourien. Il faudra prendre contact avec les imprimeurs pour faire des devis afin de rester dans notre budget.
+
Le but est ici que les participants puissent continuer à apprendre l’utilisation de l’outil informatique tout en se familiarisant avec la langue française dans un autre contexte que celui de l’emploi tout en créant du lien avec les autres.
+
Les participants auront le choix de se mettre par binôme ou seul mais nous préconiserons les binômes pour la création de liens et pour faciliter les échanges d’idées.
+
L’équipe de professionnels sera également là pour encadrer l’atelier, pour aider les personnes avec l’outil informatique et leur apprendre à mettre en forme ce type de textes et d’images.
+
Une fois que toutes les recettes seront tapées et mises en forme il faudra les faire imprimer par un imprimeur.
+
|coordinates=
+
 
}}
 
}}

Version actuelle en date du 8 juillet 2015 à 20:39


Bbc-2013.png

Portail :
Brest en Biens Communs 2015

Il y a actuellement 14 articles liés à ce sujet.


Centre Social Couleur Quartier

Chargement de la carte...

Adresse

Rue Père Ricard
29200 Brest

Contact

Initiatives et projets portés