Collaboration Wikimedia Commons et services culturels Brest/BMO

De Wiki @ Brest

Révision de 23 juillet 2014 à 12:13 par Seb35 (discussion | contributions) (protection de la liste de discussion)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Imaginer une collaboration / un partenariat avec l'association Wikimedia France afin de mettre en partage sur Internet en licence de libre diffusion des contenus culturels détenus par la collectivité ou autres acteurs culturels de Brest et BMO


L’ENJEU DE CETTE DÉMARCHE

La ville de Brest et l'agglomération développent une politique d'appropriation sociale du numérique qui s'appuie sur l'usage des logiciels libres et les contenus ouverts librement réutilisables.

Différents acteurs culturels (équipements de Brest et de Brest métropole océane, associations…) archivent et valorisent des fonds patrimoniaux d’une grande richesse.

Les Journées européennes du patrimoine, qui mobilisent ainsi de nombreux acteurs ( Musée des Beaux-Arts de Brest, Bibliothèques, Service des Archives municipales et communautaires, CRBC, Cinémathèque de Bretagne….) représentent une opportunité particulière de mise en lumière de la diversité et complémentarité des fonds ; mais la monstration des fonds conservés et organisées autour d’une thématique reste de courte durée et ne peut générer un réel processus d’appropriation par le plus grand nombre.

Pour prolonger la vie de ces travaux de recherche, en élargir la diffusion, en faciliter la réutilisation en concourant ainsi à une nouvelle forme de démocratisation culturelle, il est proposé d’en opérer la dématérialisation et de les diffuser en licence de libre réutilisation permettant ainsi leur libre accès et libre usage (y compris à usage commercial).

Cette décision se traduira par la mise à disposition en accès et en téléchargement du contenu culturel des fonds identifiés sur des sites comme Wikipédia, Wikimedia Commons et/ou WikiSource ...

Une coopération avec l’association Wikimédia France, qui soutient les projets précités, pourrait permettre de disposer d’une aide extérieure pour valoriser et mettre en ligne les fonds retenus.

LES OBJECTIFS RETENUS

  1. Elargir les biens culturels appartenant au domaine public mis en biens communs numériques et accessibles via le web.
  2. Accompagner un processus de sensibilisation et d'implication des acteurs de la culture sur les biens communs numériques.
  3. Valoriser et prolonger, en faveur du plus grand nombre, le travail de recherche conduit annuellement par le groupe Journées européennes du patrimoine (Musée des Beaux arts, Bibliothèques, Archives municipales et communautaires, CRBC, Cinémathèque).
  4. Créer une dynamique inter-stuctures dans ce projet.
  5. S’appuyer sur ce groupe pour une première expérimentation autour d’une thématique d’ores et déjà explorée et pour laquelle les premiers matériaux existent, par conséquent. Cette première expérimentation porterait donc sur la thématique 2011 : « Les arts scéniques à Brest » avec une forte déclinaison autour du Fonds Maurice Marchand. Cette thématique ouvrirait, par ailleurs des perspectives d’enrichissement au fil de l’actualité brestoise (ex : création d’un lien possible évoquant l’historique de la Salle du Mac Orlan).
  6. Imaginer d’ores et déjà, dans la perspective de « Brest en biens communs », une possible valorisation du contenu mis en lumière lors des Journées du patrimoine 2012.

Questions

  • Quelle est la positionnement de la collectivité ?

Michel Briand souhaite que la ville de Brest puisse amener les services culturels à partager leurs contenus en faisant le choix des licences autorisant la réutilisation par tous.

Gaëlle Abily souhaite que la culture investisse le champ du numérique, contribuant aux enjeux essentiels de la mutualisation et de la démocratie culturelle.


  • Quel est le niveau d'implication des personnels des institutions municipales ?

Pour l'instant le groupe identifié correspond au groupe qui élabore collaborativement la journée du patrimoine. Il représente : les archives municipales et communautaires de Brest, la bibliothèque d'étude et le musée de Beaux-Arts. Il pourrait ensuite être élargi en impliquant la cinémathèque de Bretagne et le CRBC.

  1. Le service culture de la ville de Brest (Janick Calvez, Michèle Hubert Veron) se positionne en tant que pilote du projet.
  2. Le service Internet et expression multimédia (Gaëlle Fily) se positionne en tant qu'accompagnateur dans la réflexion, la démarche et la mise en place du projet. Il serait aussi facilitateur dans la prise de contacts avec les personnes ressources (directrice des programmes A.Alix, services culturels de Toulouse, résident et contributeurs). Il serait le trait d'union entre l'association Wikimedia France et les acteurs culturels de la ville de Brest. Il pourrait également accompagner techniquement la mise en ligne de contenus, Gaëlle Fily ayant d'ores et déjà réalisé des ateliers pour publier sur Wikimedia Commons.
  3. Les archives, le musée et la bibliothèque sont intéressés par le projet, sont d'accord pour s'y impliquer (partage des fonds, recensement de la quantité de contenus, participation à la réflexion et aux échanges avec Wikimedia France) mais auront des difficultés à dégager du temps pour effectuer seuls la mise en ligne.


  • Qu'attendez-vous de Wikimédia France dans ce partenariat ? Sous quelle forme voulez-vous avoir ce partenariat ?
    • Avoir des éclaircissements et des conseils sur la manière de faire,
    • Disposer de l'aide dans la valorisation/mise en ligne du fonds,
    • Rendre visible notre projet au sein de la communauté et communication en ce sens,
    • Créer une dynamique locale en générant du lien avec les wikipédiens/wikimédiens locaux
    • Bénéficier de l'expérience d'autres collectivités ayant monter des projets similaires

Que peut nous apporter l'association Wikimédia pour nous aider dans notre projet ?


  • Quels moyens humains et financiers voulez-vous y mettre ?
  1. Humains : Il faut trouver des contributeurs, voir des personnes en interne (personnel des institutions, en reclassement, en stage...) pour mettre en ligne le contenu. Le résident peut nous permettre d'acquérir de nouvelles compétences. Cette dynamique de projet pourrait permettre de trouver des wikipédiens / wikimédiens locaux et les impliquer dans notre projet. A l'heure d'aujourd'hui la liste brest‍ AT ‍wikimedia.fr est très peu active.
  2. Financiers : à voir
  3. Technique : Le service culture dispose d'un appartement qu'il peut mettre à disposition de ce projet (hébergement du résident, voir du contributeur si lieu d'habitation éloigné). La ville de Brest propose plus d'une centaine de lieux d'accès public à Internet permettant ainsi de mettre à disposition des contributeurs des ordinateurs connectés. Bon nombre de connexion wifi maillent également le territoire donnant une certaine autonomie aux contributeurs du projet.
  • Quels fonds seraient concernés ?

Le fond qui pourrait être valorisé sur les projets de la Fondation Wikimedia concernerait les "Arts Scéniques". Il s'agit de la thématique mise en valeur lors des journées du patrimoine 2011. Le fonds Maurice Marchand (1893-1941) pourrait, entre autres, être mis en ligne : maquette, panneaux, acteurs, couverture de livret, manuscrit, tapuscrit, …

Envie de faire (reste en discussion):

  • Compléter page du musée des beaus-arts sur wikipédia et les biographies des artistes
  • Historique du Mac Orlan sur Wikipédia (Depuis sa récente rénovation la Mac Orlan est une salle pluridisciplinaire accueillant des spectacles de danse, pièce de théâtre et concerts, auparavant c'était un cinéma).
  • Historique du Stella (maison du théâtre) sur Wikipédia
  • Article Wikipédia "L'histoire de l'Art à Brest"
  • Les archives municipales stockent des vieux documents sur le théâtre brestois dont "les théâtres à Brest ... histoire brulante"


  • Quelle est la taille des fonds, quel est le statut juridique des fonds, qui effectuerait le travail, ?

Le musée dispose de 5 document représentant des œuvres illustrant les arts scéniques et passées dans le domaine public. Ces contenus ont d'ores et déjà été mis en ligne. Le fonds Maurice Marchand est passé dans le domaine public cette année. Il représente près d'une centaine de documents (maquette, panneaux, acteurs, couverture de livret, manuscrit, tapuscrit, …), dont il faut voir avec Wikimedia France ce qu'il est possible de mettre en ligne. Nous ne savons pas qui effectuerait le travail de mise en ligne (contributeur à trouver, personnel à identifier et former ??).

Un résident pourquoi ?

  • au préalable nous pensions : que le résident pourrait nous faciliter la mise en ligne en nous apportant son savoir-faire. Il semble que les institutions culturelles pré-citées n'aient pas beaucoup de temps et de ressources humaines pour effectuer la mise en ligne par elles mêmes.
  • nous avons bien pris en compte (en réponse du mail d'Adrienne Alix) que le résident est là pour favoriser l'implication des institutions et faire le lien avec les contributeurs. Il n'est pas là pour mettre le contenu en ligne. Cette tâche relevant plutôt des contributeurs. Le résident est un facilitateur qui arrive avec un regard neuf pour nous aider à avancer dans notre projet.
    • ses possibles fonctions pourrait être : d'échanger, de convaincre, de soutenir, de former.
  • les besoins de Janick (serv. patrimoine) : Le résident pourrait aussi nous permettre de changer notre regard et apporter un nouveau souffle dans le groupe "journée du patrimoine". Il pourrait être partie prenante de la thématique des journées du patrimoine 2012, en ayant connaissances des fonds disponibles et accessibles par les acteurs culturels impliqués dans ce projet. L'idée étant de diffuser et valoriser par le biais des sites de Wikimedia les productions des journées du patrimoine.

Extrait de la lettre type Groupes de travail/Musées et Bibliothèques/Lettre type : L’association Wikimédia France, via ses membres ou des contributeurs à ses projets, apportera sa meilleure assistance possible à l’Institution dans la réalisation de l’objectif mentionné au paragraphe ci-dessus ; notamment elle pourra assurer la mise en ligne et le référencement (description sous forme de « tags »), sous WikiCommons, des images que lui communiquera l’Institution.