Mel présentant les initiatives

De Wiki @ Brest

Révision de 17 avril 2010 à 08:20 par Briand (discussion | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)


Voici quelques mots sur notre expérience pour donner un cadre en aperçu :

Nous avons développé à Brest  une démarche participative d'appropriation qui allie

  • un accès public de proximité dans les lieux déja existant et de proximité (100 lieux pour 150 000 habitant) qui offre le double avantage d'un faible coût et de lieux déjà connus des populations en précarité
  • un appel à projet annuel qui donne à voir, relie et favorise les envies de faire (30 à 40 projets annuels)
  • des projets collaboratifs  tels
    • l'encyclopédie wiki-brest  avec un millier de contributeurs sur le vivre ensemble et le patrimoine du pays de Brest
    • le médiablog coopértaifs pour l'expression multimédia en particulier dans l'éducation
    • cartes ouvertes une réappropriation des cartes qui relient données publiques et initiatives citoyennes
    • la ruche un websocial territorial en démarrage
  • 8 sites participatifs de la collectivité où des dizaines d'acteurs associatifs sont administrateurs de leur rubrique qui donnent à voir l'implication et les projets des associations et et qui facilitent le partage de projets
  • et de multiples sessions de formation lieu de croisement, d'acquisition de compétences numériques et à animer des projets collaboratifs

avec un souci d'élargir les biens communs (300 000 exeùplaires du CD bureau libre -free eos diffusé, travail sur l'extension des biens numériques mis en biens communs par des licences creative commons, données publiques libérées ..)

Une dizaine d'années de politique publique (avec des financements modestes de l'ordre de 2 à 3 € par an et par habitant)  nous donnent maintenant un peu de recul sur cette dynamique et nous a permis d'apprendre en marchant une méthodologie collaborative et une attitude d'ouverture aux projets qui donne confiance, valorise les personnes, participe à la reconquête de l'estime de soi et permet une co-construction lente mais progressive.

Elu maintenant à l'économie sociale et solidaire, j'essaie de transposer cette approche dans ce domaine par essence sensible à la coopération et cela m'intéresserait aussi de rencontrer des acteurs québécois de ce secteur.

Je suis aussi particulièrement intéressé par le croisement des initiatives parce que l'on apprend souvent des autres.

Savoir copier, réutiliser, être fainéant et laisser les autres faire sont paradoxalement des choses que l'on interdit à l'école en France et qui pour autant sont importants pour développer l'intelligence collective. L'animation de réseau humain, le management de projet collaboratif , le rôle de passeur,  sont aussi des compétences peu valorisées ici dans la fonction publique ou parmi les élu--es et qui sont malheureusement des qualités rares.

En France je co-anime le réseau Créatif de l'accès public accompagné , la revue réseau tic qui croise les publications de 30 magazines, je participe au réseau Intercoop sur la coopération et j'organise la rencontre du Forum des usages coopératifs qui rassemble 400 acteur_ice_s francophones des usages les 30 juin 1er et 2 juillet à Brest.

Relier les initiatives francophones, croiser projets et initiatives et savoir faire m'intéresse vivement


Bien cordialement

Les liens cités